Un nouveau départ ???

Résultat de recherche d'images pour "new start"

Bonsoir à toutes et à tous,

Je sais que ces derniers mois je n’ai pas toujours été vecteur d’un message très positif et joyeux. Eh oui, comme vous tous je passe par des hauts et des bas et justement c’est le but de ce blog, être honnête avec vous et vous faire partager mes expériences et mon combat contre Lyme.

Suite à mon dernier post il y a presque un mois, j’ai été contacté par une personne qui suit mon blog et qui m’a parlé du fait qu’après 25 ans de Lyme, elle a retrouvée un bien être et un réel mieux, ainsi que ces 3 enfants touchés… Je vous avouerai que sur le coup je reste très dubitative et lui dis que si c’est pour ingurgiter encore pleins de médicaments ça sera sans moi… Mais elle me dit avoir « juste » changée de façon de s’alimenter et prendre quelques compléments naturels, tel que potassium, sodium et vitamine C.

Je demande pas mon reste et lui demande ce que c’est que c’est que cette nouvelle façon de s’alimenter, car elle pique ma curiosité 😉 et finalement cela revient à ce que j’ai quasiment toujours refusé, car je pensais que c’était une nouvelle mode « bobo », le sans gluten, sans produits laitiers, ni sucre et sans produits transformés : LE PALÉO en plus en Low Carb.

Étant toute fois méfiante je commence à me documenter sur internet, les blogs, instagram, sur des sites américains… et oui je trouve beaucoup de personnes qui se sont soignés grâce au mode Paléo et pas seulement pour Lyme, mais aussi pour la SEP, certaines formes d’autisme, des maladies auto-immunes, etc… J’ai depuis aussi reçu d’autres témoignages de personnes sur Instagram qui me disent aller mieux aussi pour d’autres maladies grâce au Paléo.
Alors forcément comme pour tout il y a des détracteurs, du vrai et du faux à démêler, mais je commence à sérieusement me pencher sur le pourquoi du comment.

Tout d’abord qu’est ce que le Paléo ??

C’est une façon de s’alimenter directement inspiré de ce que mangeaient nos ancêtres. Qui se base sur le fait que notre génome n’a que peu évolué depuis la période paléolithique, et que nos besoins alimentaires devraient de ce fait se rapprocher de ce qu’ils mangeaient à l’époque.
Ce régime consiste principalement à supprimer les féculents ainsi que les produits laitiers, le sucre et les aliments transformés, de notre alimentation.

Moi ça m’a tout de suite parlé. Nous savons tous que les aliments transformés, n’apportent que peu de bénéfices au métabolisme. Sans parler des pâtes, riz, etc qui finalement sont une solution de facilité quand on ne sait pas trop quoi faire à manger. (Attention, je ne juge pas j’étais la première à opter pour ces repas quand je n’avais pas trop le temps ou que je ne savais pas trop quoi faire, ou avais la flemme…).

Concrètement cela donne quoi ?

Exit le petit déjeuner pain, beurre, confiture, même si c’est moi c’était déjà ; flocons d’avoine, baies de goji et graines de chia. Et bonjour au petit déjeuner salé. Alors oui cela semble bizarre au premier abord, mais en même temps si on y regarde de plus prêt il est vrai que tous les aliments vendu pour le petit déjeuner sont des aliments transformé, et crées par les industries agroalimentaires.

Quel est l’impact concret de l’alimentation Paléo sur la santé/Lyme ?*

Alors voici quelques explications que j’ai trouvée :

 

  • Qualité nutritionnelle des aliments ?

Consommer des aliments frais, vivants et de préférence biologiques ou de pâturage/sauvage, dans le cas de la viande, nous assure une meilleure qualité.

 

  • Bon apport en protéines

Une bonne quantité de protéines de qualité permet tout d’abord de stabiliser la glycémie en fournissant un carburant lent efficace. De plus les, les acides aminées qui composent ces protéines sont essentiels à la formation d’enzymes, à la construction de cellules, à la réparation des tissus, au métabolisme et au bon fonctionnement de l’organisme.

  • Les méfaits de l’alcool

Le sucre et l’alcool peuvent avoir un impact sur la muqueuse de l’intestin et augmenter l’inflammation. De plus, ils affectent la  glycémie et ensuite l’inflammation chronique.

  • L’élimination des aliments industriels et tous les additifs qui les composent

Ces changements alimentaires permettent de stabiliser la glycémie et ainsi diminuer  l’inflammation liée à des variations du taux de sucre et de l’insuline dans le sang.
L’élimination des additifs, des colorants et autres intrants chimiques permet aussi de diminuer l’inflammation, mais surtout de soulager le fois de la gestion de toutes ces molécules synthétiques et plus difficiles à gérer.

  • L’élimination du gluten

En effet le gluten et les protéines qui le composent peuvent être responsables chez les personnes sensibles de l’inflammation de la muqueuse de l’intestin. De plus, même sans sensibilité aux protéines du gluten, ce dernier peut stimuler les cellules de la paroi de l’intestin à surproduire de la zonuline, un enzyme qui normalement indique aux entérocytes de s’écarter les uns des autres pour laisser passer les nutriments. Trop de Zonuline crée une hyperperméabilité de la muquese, certains aliments inflammatoires comme le gluten traversent alors la paroi de l’intestin et vont stimuler les cellules immunitaires (lymphocytes B-T), une cascade d’événements inflammatoires s’ensuit.

  • L’élimination des produits laitiers

Les produits laitiers aujourd’hui sont très différents de ce qu’ils étaient il y a 100 ans. La caséine du lait, comme le gluten, peut favoriser l’inflammation de la muqueuse de l’intestin chez les personnes sensibles et donc augmenter l’inflammation générale et affecter l’immunité négativement. Etant homogénéisé, le lait aujourd’hui contient des micro particules de lipides qui sont absorbées par la muqueuse intestinale alors qu’elles ne devraient pas. Ces microparticules en circulation dans les vaisseaux sanguins et dans les tissus.*

(*Sources : guerirparlesplantes.com)

Après toutes ces recherches et témoignages allant dans le même sens que la personne m’ayant contacté, je me suis donc très rapidement mise à tester des recettes glanées à droite à gauche, au début les plus simple possible pour tester. Il faut quand même comprendre qu’on passe un mode de vie vraiment différent. Une personne « normale’ s’alimente principalement de 40-50% de glucides, de 25-30% de lipides et de 15-20% de protéines.
Ici dans le mode Paléo Low Carb je suis passée à 50-60% de lipides; 25-30% de protéines et 15% de glucides.
Quand je faisais du HIIT à haute dose je traquais déjà mes macronutriments d’où cette précision dans ces mesures.

Bon venons en au fait, car c’est bien pour cela je suppose que vous êtes en train de lire ce message qui je l’avoue pour une fois est très long…

Donc oui depuis 4 semaines que je suis ce « régime Paléo Low Carb, eh bien… je n’ai plus de douleurs… Eh oui ça peux vous paraître complètement hallucinant, mais je peux vous l’assurer et ma fille et mon conjoint en sont les témoins, je vais BIEN !!
Plus de douleurs articulaires, plus de douleurs musculaires, plus les yeux qui partent dans tous les sens, plus de soucis neuro… Cela a pris environ 15 jours pour complètement disparaître et au début les nuits étaient compliquées, beaucoup de suées nocturnes (encore un peu de temps en temps), mais c’est tout… C’est juste INCROYABLE !
Même mes collègues m’ont dit que j’allais mieux et que la douleur ne se voyais plus sur mon visage 😉

Je dois vous avouer que je n’aurai pas misé un centime là dessus, car malgré tout ce que je lisais, cela me paraissait quand même fort du café, mais vous assure que sur moi cela fonctionne.

Alors quand je m’autorise un « cheatmeal » je fais quand même juste attention de ne pas consommer de Gluten, car je pense que dans mon cas c’est vraiment mon pire ennemi. Ni plus de café non plus car la dernière fois que j’ai souffert le martyr j’en avais consommé 5 dans ma journée et j’ai passé la soirée à hurler à la mort….

Alors oui c’est pas toujours simple au début, surtout de trouver des recettes, et je tacherai d’en mettre de temps en temps sur ce blog, mais je saurai que trop vous conseiller le blog de cette femme : RunningPaléoMomma, qui a la bonté et la gentillesse de partager au quotidien une recette Paléo plus délicieuses les unes que les autres.

Voici la liste des aliments autorisés en paléo : https://vivrepaleo.fr/liste-des-aliments-paleo

On dit qu’il faut toujours rester ouvert à ce que la vie peut nous proposer. Je ne pensais vraiment jamais prendre un virage aussi serré question alimentation, et cela est d’ailleurs très facile pour moi, vu les améliorations de mon état, mais je suis ravie d’avoir testé, et ravie de ce nouveau mode de vie et alimentaire. Qui’ mont d’ailleurs permis de de me remettre très sérieusement au HIIT, et j’y reprends vraiment du plaisir grâce à Thibault Geoffray et son programme 90daylc.

Je vais bientôt faire une page pour parler plus du Paléo. En tout cas hésite pas si vous avez des question je me ferai un plaisir de vous aider comme d’habitude dans la mesure de mon possible 😉

Je vous souhaite à tous une merveilleuse soirée et vous dis à très vite pour des nouvelles ! Lymicalement Aude

Voici mon Insta pour ceux que ça intéresserait : @frenchlymewarrior

Publicités

18 commentaires sur “Un nouveau départ ???

Ajouter un commentaire

  1. Salut Aude !
    j’en était resté à la période où tu semblais complètement guérie et je découvre avec horreur que tu es encore à la recherche d’une solution pour toi et pour ton conjoint si j’ai bien compris…
    En fait j’ai fait une relecture sur les différents chapitres de ton site mais je n’ai pas encore visiter tes liens sur la paléo… ce que je vais faire d’ici peu.
    Je pensais que lors de ton séjour en Allemagne tu avais suivi un traitement par hyperthermie, et que ce traitement t’avait guérie !
    J »aimerais en apprendre plus sur l’hyperthermie. J’ai vu une vidéo d’un professeur allemand anciennement oncologue qui a ouvert une clinique où il met ses patients dans des tubs, des cylindres individuels, pour leur faire monter la température à 41,8 (sous haute surveillance médicale) et il prétend avoir un taux de guérison assez élevé. Sa méthode s’inspirant directement de celle de Julius Wagner-Jauregg médecin qui obtint le prix Nobel en 1927 pour sa découverte de la malariathérapie : le parasite du paludisme était inoculé aux patients gravement atteints par la syphilis, et la forte fièvre provoquée par la malaria améliorait l’état de certains d’entre eux…
    Pour ma part j’ai un médecin généraliste qui s’est spécialisé dans le traitement de la borréliose mais je n’ai pas de reconnaissance officielle de ma maladie et tous mes tests sont négatifs.
    J’avais eu 2 rdz dans un grand hôpital de renommée internationale, en 2016 avec un infectiologue qui ne croit pas à la forme chronique, puis en 2017 avec un neurologue qui a rédigé un rapport très nuisible à mon dossier, rapport m’orientant vers la psychiatrie, en niant jusqu’à mon infection de 2013, piqûre de 2 nymphes avec un érythème de 10 à 15 cm de diamètre encore visible au bout de 2 mois…
    Un ami médecin, ami d’enfance, que j’ai revu à l’automne dernier s’est chargé de prendre un nouveau rdz avec le même hôpital en expliquant qu’il me connaissait depuis plus de 30 ans que j’étais plutôt cartésien et réellement malade, aussi à fin août 2018 j’ai été hospitalisé pour différents tests, tests sanguins, ponction lombaire, IRM, et des tests neurologiques consistants à mesurer la transmission de l’influx nerveux puisque je me plaignais de perte d’équilibre liées à un mauvais contrôle des muscles des jambes… Quatre heures d’examen avec des électrodes,des aiguilles plantées dans le cuir chevelu, tout le long du dos et dans les membres…
    Courant août je comptais multiplier les sorties en montagne pour arriver en forme et bien bronzé, juste pour ne plus entendre que j’ai une sale tête et triste mine. Bloqué dans mon élan par de fortes douleurs aux épaules et à la nuque (l’IRM de l’hôpital m’a d »ailleurs trouvé une hernie discale aux cervicales) je me suis contenté d’une chaise longue et de quelques mots croisés, sport plus cérébral que physique…
    Ces séances de bronzing ont eu un effet surprenant : j’avais les yeux fortement gonflés depuis le tout début (5 ans) et tous les médecins me conseillaient d’arrêter de boire !… mes yeux ont dégonflé ! Tant et si bien que les infirmières de l’hôpital se sont montrées particulièrement aimables et souriantes, elles ne se sont pas jetées sur moi comme dans la chanson de Balavoine mais j »étais ravi par ce regain d’attention.
    J »ai continué à m »exposer de longues heures au soleil, et ces « séances d’hyperthermie » m’ont fait le plus grand bien, au niveau des yeux, des troubles de la vision, du gonflement des paupières, des raideurs et tiraillements des muscles faciaux… et du moral !
    Je viens de revoir le médecin qui me suis, il nie toujours la borréliose mais il va me réinviter pour des tests neurologiques plus poussés. Toutes les analyses et cultures du sang et du liquide céphalo rachidien se sont révélées négatives mais des dysfonctionnements bien marqués ont été constatés dans la transmission de l’influx nerveux vers les jambes. En 2013 trois mois après mon infection j’avais une énorme fatigue et des troubles d’équilibre. Une mauvaise motricité du mollet entraînant un retard dans le temps de réponse du muscle me provoquait des déséquilibres arrière. Ces troubles sont permanents depuis 5 ans et s’aggravent, ce n’est plus limité aux mollets et maintenant j’ai des déséquilibres latéraux plus gênants…
    J’ai demandé à cet infectiologue « si je n’ai pas la maladie de Lyme qu »est-ce que j’ai ? » il ne m’a proposé aucune réponse…
    Il me semble logique que le traitement classique de 3 semaines intervenu en 2013 avec plus de 2 mois de retard n’ait pas suffi. Aussi 1 mois après est apparue une immense fatigue et le début de problèmes sérieux avec la totalité des symptômes Lyme. Quelle autre maladie présentant les mêmes symptômes aurait pu se glisser dans ce cours intervalle ?
    Au départ de mes ennuis je sortais d’une remise en forme : 6 mois de training intensif avec au minimum 500 m de dénivelé par jour. J’étais au sommet de ma forme et certainement pas dépressif !!
    Ces tests nerveux font justement le lien entre 2013 et 2018, c’est pour moi la preuve par 9, et je ne désespère pas de finir par convaincre l’hôpital.
    Je sais que beaucoup de gens t’écrivent et mon courrier est un peu long mais quelques éléments pourraient peut-être t’intéresser, toi et tes correspondants !
    Bon courage et amitiés,
    Philippe

    J'aime

    1. Bonjour Philippe. Je suis en effet allée en Allemagne il y a déjà un moment mais pour un traitement antibiotique et non d’hyperthermie. Je suis absolument pas pour cette méthode qui n’a montré aucune efficacité sur Lyme réellement et qui coûte attrocement cher. Je vous le déconseille fortement. Une malade a même témoigné sur ce blog pour dire a quel point elle allait plus mal apres.
      Je vais poster un message ce WE car je vais super bien depuis le début de l’été. Je vais vous raconter tout cela !
      Bon courage à vous !
      Lymicalement
      Aude

      J'aime

  2. Merci pour toutes les infos que tu as collectés sur ton site. Je pratique la course à pied depuis pas mal d’années et je me suis fais jeter lamentablement par mon médecin traitant lorsque que je suis venu le consulter pour un problème neurologique m’empêchant de courir. En effet, lors de mes dernières sorties de running, il m’arrivait de chuter à plusieurs reprises suite à la perte de contrôle d’une de mes jambes . Les toubibs sont partis sur une explication type arthrose de la hanche et moi sur une maladie vectorielle. J’ai trouvé suite à mes lectures des traitements qui m’ont permis une stabilisation de la maladie et pensais m’orienter vers un régime cétogène pour enfin penser à une guérison, ayant lu que les borellia avaient besoin de glucose pour exister. Je n’avais pas encore trouvé d’indice sur internet pour confirmer mon hypothèse et me convaincre de me lancer dans cette voie avant d’avoir lu ton article.

    Merci encore pour tes infos

    J'aime

    1. Bonjour.
      La cetose est vraiment dur à tenir dans le temps. Mais le paleo permet déjà vraiment de diminuer drastiquement la quantité de glucides surtout en low carb. Cela fait 11 semaines maintenant et je vais vraiment bcp mieux.
      Lymicalement
      Aude

      J'aime

  3. Bonjour à tous, je viens juste passer l’info qu’une pétition visant la reconnaissance des malades de lyme et la protection et la défense des médecins nous prenant en charge, un meilleur dépistage et diagnostic, est actuellement en ligne, c’est urgent . Merci de diffuser l’info afin d’éveiller l’intérêt d’un maximum de monde et de récolter le plus grand nombre de signatures. Merci à tous d’avance, bon courage à tous

    J'aime

  4. Bonjour à tous, je viens de lire les nouvelles recommandations tant attendues de l’has. Décevant, désespérant… pas de mot pour exprimer mon désarroi. Continuons l’entraide, le soutien aux médecins qui seront encore menacés, la recherche de traitements…et ne perdons pas espoir. Je suis triste et profondément touchée. Je pensais naïvement, que nous ferions partie des derniers patients à avoir subi les conséquences invalidantes de l’errance médicale liée à un diagnostic tardif, je voulais rêver ça pour les autres, pour mes enfants. «I have a dream»…
    Merci pour tout ce que tu fais Aude, pour le temps que tu consacres à ce blog, ce raid que tu as effectué, concrétisant la lutte, l’espoir et nous transmettant un peu de ta rage de vivre, merci de partager tes expériences. tu nous rappelles qu’on ne peux pas baisser les bras car si la vie est souvent terrible, elle est parfois si jolie, que ça vaut la peine de mener ce combat, rien que pour un moment de pur bonheur

    J'aime

    1. Merci pour ton message. Je n’ai en effet pas réagi car trop furieuse après ce plan.
      Continuons à nous battre pour nous, gardons notre énergie pour notre santé.

      J'aime

  5. Bonjour Aude.

    Cela fait quelques années que je vais mal et plus particulièrement ces derniers mois. Mon état se dégradant plus vite que jamais au point de ne plus pouvoir marcher laissait les medecins dubitatif qui ne trouvaient pas le pourquoi du comment en m’assassinait a coup de « c’est dans vôtre tête ». J’ai finalement été detecté Lyme.
    Mon oncle est en stade 4 croisé d’une sclérose en plaque qui s’est développer après 10 ans de non traitement. Il ne peut aujourd’hui plus marcher et n’à la motricité que d’une main. Il ne guérira jamais. On ma tout de suite bourré de médoc sans trop d’éffet et j’ai eu la chance de pouvoir être suivi par le Dr Lallemand.

    Sans pour autant préscrire un régime paléo à 100% il m’a expliqué que le Gluten, lactose et sucre ne sont pas compatible avec notre maladie. Le gluten est ce qui détruit notre estomac et implique des sueurs et troublent du sommeil. Le mien étant totalement ravager je dois subir une diète de 3 semaines sans féculents, sans crudité, sans sucré (hors stevia et naturel), sans lactose et autres petits aliments… Moi qui suis une miss féculent c’est un vrai cauchemar et je ne sais pas quoi cuisiner. C’est comme ca que je suis tomber sur ton blog. Le régime paléo semble etre une bonne alternative pour au moins tenir la diète et enchainer sur le regime à vie après. Mon état fait yoyo mais j’arrive à marcher à nouveau pour le moment bien que je vais devoir suivre divers traitement apparement car métaux lourd détecté apparement dans le sang.

    Je t’ai suivi sur insta pour voir ton avancement j’aimerai beaucoup échanger avec toi sur le sujet.
    Merci pour le blog de paleomomma !

    Bien à toi
    Diane

    J'aime

    1. Bonjour Diane.
      Juste pour remettre certaines choses. Dans Lyme il n’y a que 3 stades.
      De plus le gluten ne détruit pas l’estomac mais créé des perméabilités chez certaines personnes qui sont nuisibles en cas de maladies comme les nôtres.
      Personnellement je n’approuve pas les méthodes ni les traitements du docteur L’allemand, mais si tu as du mieux c’est le principal. Oui je pens que le mode de vie paléo peut nous aider sur le long terme dans cette bataille et de toute façon cela ne peux pas nous faire de mal de manger sainement.
      Lymicalement

      J'aime

  6. Bonjour Maud,
    Ravie qui tu trouves un mieux être et une libération dans tes douleurs. Dans mon cas (notre cas) nous sommes 3 chez moi à avoir Lyme, l’alimentation est véritablement le support majeur de notre guérison. Je vais regarder de près tes recettes et ce témoignage est vraiment important pour tous car en effet, sans médecin, sans considération du corps médical et sans traitement, on se demande ce qu’il nous reste… le pouvoir d’agir soi même avec notre alimentation est donc majeur! je peux aussi témoigner: lyme stade avancée +++ que j’ai aussi un équilibre (précaire?) mais un équilibre qui me permet de (presque) vivre normalement et en tous cas, c’est incomparable avec mes 2 dernières années… avec une ou deux séances de piscine par semaine, marche…
    A chacun de trouver sa voie mais il faut vraiment continuer… courage à tous…

    J'aime

  7. Bonjour Aude
    Je souhaiterai savoir quels sont les aliments qui ne faut pas manger et ceux qui sont autorisés dans le régime Paléo.
    Ex : peut-on manger des pâtes sans gluten? Et quels sont les sites internet fiables sur le sujet.
    Merci de me répondre sur mon adresse mail si cela ne vous dérange pas : valentine.laffont09@orange.fr

    Valentine

    J'aime

  8. Bonjour je connais ton parcours j ai moi aussi la maladie de lyme depuis 12 ans mais détectée que depuis 18 mois et j ai eu il y a 10 ans des anti iOS pendant 21 jours donc je pensais que ce n était pas lyme mais si c s’était cela et donc je prends depuis 16 mois des àntibiiothiques j avais arrete deux mois et j ai rechuter donc je vais recommencer la semaine prochaine et actuellement je ne peux pas bougé douleurs cervicales d’os etc…. Peux tu me donner des recettes paléo car je veux essayer mais j ai besoin d infos quels aliments manger et ceux à suprimer merci je te donne mon email si cela ne te dérange pas de me renseigner martinefre@hotmail.fr bonne journée à bientôt j espère que tu me répondras

    J'aime

    1. Bonjour. Allez vous le blog que j’ai indiqué dans mon article. Je travaille actuellement sur des recettes que je posterai dès que ça sera prêt.

      J'aime

      1. super… je suis nulle nulle en anglais! et j’ai des choses à revoir car nous on est encore aux pâtes avec gluten, qd on a une envie de pâtes!! merci pour les recettes à venir; Moi, j’ai remarqué aussi que les jus de fruits, légumes crus nous avaient bcp apporté en énergie et mieux être!

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :