Paléo moderne, ma renaissance

Bonjour mes lymées !

Je sais que ça fait très longtemps que je ne vous ai pas donnée de nouvelles. Et pour cause, je voulais d’abord tester ce mode de vie avant de revenir vers vous et ainsi pouvoir vous donner pleins de détails et d’astuces.
En juin je vous avais parlé de mon passage au mode Paléo, au jour d’aujourd’hui cela fait donc depuis le 15 mais que je suis ce « régime ». Et oui je peux absolument parler d’une renaissance !

Bien sûr je suis malheureusement toujours atteinte de la maladie de lyme, mais mes symptômes ont pour certains complètement disparus, notamment ceux neuro, donc plus de brouillard neuro, plus de troubles de la parole, plus de soucis d’écriture… Bref un énorme changement dans ma vie de tous les jours, de mon nouveau travail également.
Mes douleurs, souvent très violentes, sont tellement rares que je peux les compter sur les doigts d’une main depuis le 15 mai.

Cet été m’a permis de tester les aliments qui pour moi sont vraiment nocifs. Nous avons passé les vacances d’été chez de la famille et chez des amis, ne voulant pas être trop pénible je ne parle pas trop de mon mode de vie et surtout pas du 0 gluten qui fait partie de mon quotidien maintenant. Donc le moindre petit aliment qui contient du gluten me déclenche des douleurs terribles, violentes, migratoires, diffuses qui durent 24/48h.

J’en reviens à mon mode de vie Paléo, je parle ici du monde de vie paléo, car malgré le fait que je ne consomme plus de gluten je ne suis pas passée aux pâtes sans gluten, aux gâteaux sans gluten, aux aliments industriels sans gluten. J’ai entièrement revue ma façon de consommer, de m’alimenter.
Par contre je parle de paléo moderne car je ne suis pas le mode paléo au terme stricte que je trouve trop restrictif, et moins facile à mettre en place, surtout avec tout le sport que je pratique et mes déplacement professionnels.

Dans mon précédent article : ici, je vous explique en quoi consiste le Paléo, moi aujourd’hui je souhaite vous donner des pistes afin de vous aussi vous puissiez passer à ce mode de vie qui je suis sûr ne peut être que bénéfique et en plus pourra je l’espère diminuer vos symptômes.

Je vous ai donc concocté un « livre » de recettes Paléo, je n’en tire aucune gloire car ce sont des recettes que j’ai trouvée sur divers blogs, sites, ou au travers de personnes que je suis sur Insta (pour rappel mon insta : frenchfitlymewarrior), qui vous permettront de mettre le pied à l’étrier et ainsi pouvoir apprivoiser ce mode de vie qui demande une certaine adaptation, un changement radical des habitudes, mais qui finalement se fait très bien et devient une simple habitude sur le long terme. Et non pour me déplaire cela m’a permis depuis 5 mois de perdre 6 kilos !

Pour en revenir à ma santé, j’ai eu l’impression de qu’on rebranchait mon cerveau, que des fils ont été remis ensembles. En quelques jours j’ai réellement eu l’impression que mon brouillard ce soit évaporé.
Au fil des jours mes douleurs devenaient moindres, pour totalement disparaître sauf en cas d’écart alimentaire ou dans de très rares cas.
Un des phénomène lié à ce nouveau mode de vie également est le retour de mes règles qui avaient complètement disparus. Alors clairement ce fut un choc car après des années ça fait bizarre et cela s’accompagne parfois aussi de quelques douleurs Lyme. Je pense que c’est dû au corps plus fatigué, car la fatigue a aussi de temps en temps des petits effets sur moi, mais encore une fois RIEN à voir avec avant.

J’ai trouvé un nouveau travail depuis fin août en CDI, qui aurait cru cela il y a 4 ans de cela par exemple !! J’ai eu très peur d’appréhender ce nouveau travail, car beaucoup d’informations à intégrer, beaucoup plus de responsabilités. Et grâce au paléo j’ai pu être très efficace et j’ai pu prendre en main mon nouveau poste haut la main et je me dis que je peux de nouveau envisager de me créer une belle carrière.

Vous trouverez donc ici mon livre Paléo, et surtout je reste à votre disposition pour vous expliquer ou vous conseiller au besoin.

recettes lyme
Recettes Paléo sans sans se compliquer la vie !

Pour ceux qui se demandent pourquoi dans certaines recettes il y a de la protéine végétale, c’est parce que je fais beaucoup de sport et que je me supplémente avec cela. On peut très bien ne rien mettre à la place pour les personnes qui ne le souhaitent pas ou qui ne pratiquement pas de sport.

Recettes inspirées par : Thibault Geoffray, Paleo Running Momma, BigWill, Chris Paleo et autres trouvés sur internet et juste combinés dans le livret pour vous !

Publicités

23 commentaires sur “Paléo moderne, ma renaissance

Ajouter un commentaire

  1. Re-bonjour,

    Petite précision.

    Merci Aude pour ta réponse qui est intéressante. Je comprend parfaitement ton pourquoi d’avoir adopté le Paléo. A voir, mais je pense que le Cétogène va encore plus loin. Si des lecteurs ont un avis sur la question je suis preneur.

    Après avoir pris des renseignements il s’avère que beaucoup de pratiquant la Cétose ne consomment pas de produits laitiers qui ne sont absolument pas nécessaires pour aller dans la cétose. Beaucoup d’entre-eux replacent ou pas, tous les produits laitiers par du lait d’amande, soja, etc……

    Bonne année 2019 et que l’état de santé de tous s’améliore de plus en plus avec une alimentation Paléo ou Cétogène.

    Amicalement.

    Richard.

    J'aime

  2. Bonjour,

    Je suis une ancien professionnel de la santé de 82 ans atteint de Lyme ou bien…….. peut-être que non ?????
    Résultats équivoque en France (Elisa, Western Blot) et positif avec 5 co-infections à la BCA d’Augsburg…………..?????????? Je suis méfiant concernant tous ces tests et consterné par l’argent que j’ai probablement gaspillé pour rien.

    J’ai également subi entre 30 et 40 vaccins dans ma vie sous contrainte (enfance, service militaire Algérie, domaine de la santé) Tout cela m’a détruit et il est impossible de savoir exactement d’ou proviennent tous mes symptômes ??

    Il est vrai que le mode alimentaire joue un rôle TRES important. Gluten, produits laitiers, sucre, aliments industriels …… J’ai également constaté une nette amélioration en changeant d’alimentation sans avoir encore trouvé la solution définitive.

    La grande question que je me pose « Paléo » ou « Cétogène » ??????? C’est un VRAI problème.

    Si vous comprenez l’allemand je veux bien vous fournir les coordonnées de la clinique allemande « QuantiSana » Celle-ci diffuse des vidéos en allemand et les médecins de cette clinique disent obtenir des résultats spectaculaires sur énormément de maladies chroniques, Lyme compris, en mettant en place le régime « Cétogène »

    Si quelqu’un a la réponse Paléo ou Cétogène, je suis preneur.

    Merci d’avance. haas.richard1@gmail.com

    Cordiales amitiés.

    Richard.

    N.B. Il me serait agréable que ce texte soit transmis à l’auteur du site « Lyme, un mot sur des maux »
    Je viens de dé »couvrir ce site. Dès que j’ai un moment je vais l’éplucher en totalité dans les prochains temps.

    J'aime

    1. Bonjour Richard. Je suis Aude, la créatrice de ce blog.

      Je suis en paleo « dit moderne », pourquoi pas en ceto car à mon humble avis plus difficile à tenir avec mon mode de vie. Le paleo on s’en accommode au restaurant ou chez des amis par contre le ceto c’est beaucoup plus compliqué… j’aime aussi beaucoup les fruits et en ceto pas possible.
      De plus pour lyme les produits laitiers sont pas conseillés ni pour la perméabilité intestinale. Alors qu’en ceto on consomme beaucoup de fromage, crème, etc…

      Pendant les fêtes je n’ai absolument pas consommé de gluten car vraiment fatal pour moi, par contre j’avoue avoir dérogé au sans sucré raffiné et sans produits laitiers… les chocolats et autres mets ont eu raison de ma santé car sans tarder ma porosité intestinale à du mine de rien être mise à rude épreuve et un de mes symptômes est revenu (douleur au cartilage de l’oreille).

      Si vous avez d’autres questions hésites pas.
      Lymicalement
      Aude

      J'aime

    2. Bonjour à tous, bonjour Richard, ton message m’interpelle. J’ai moi-même tenté le régime cetogene. Je précise le régime cetogène hypotoxique, c’est à dire excluant toute substance proinflammatoire comme les produits laitiers , et basé sur une alimentation uniquement biologique, et utilisé pour traiter les maladies inflammatoires chroniques, autoimmunes, l’épilepsie, … Ce régime est particulièrement difficile à tenir de par ses restrictions et les carences potentielles qui en découlent. Il nécessite une surveillance médicale et biologique rapprochée . Cette dernière est également coûteuse car de nombreux examens biologiques ne sont, encore une fois, pas remboursés. Une supplémentation est souvent nécessaire pour palier aux carences, là aussi non remboursée. Bref, le coût est vite important tant au niveau physique que financier. Rapidement trop carencée, avec des conséquences importantes sur la thyroïde, j’ai dû le laisser tomber. Je me suis donc tournée vers le paléo low carb, préconisé par Aude. Ce régime est au plus proche de notre nature, de notre physiologie, et n’entraîne pas les carences, ou les surcharges éventuelles en protéines. Il corrige les phénomènes inflammatoires, réduit les candidoses et restaure la paroi intestinale, et de ce fait, rétabli progressivement l’immunité. Lyme est plus courant dans nos populations que les tests français et nos dirigeants ne veulent nous faire croire. Ce n’est pas pour autant que nous en sommes tous malades. Il y a énormément de porteurs de l’herpes, ils ne sont pas pour autant toujours en poussée, cela nécessite certaines conditions, certains facteurs concomitants.
      L’expression du lyme , comme de toute pathologie infectieuse, est plurifactorielle. Nous l’avons oublié, de par le paradigme de la médecine actuelle: une cause, une maladie, et si possible une liste restreinte de symptômes, sinon, celle-ci sera forcément considérée comme relevant de la psychiatrie. Personne n’est stérile, nous sommes de véritables bouillons de culture, mais notre immunité nous protège et évite l’expression pathogène de tous ces germes. Nous portons tous des candidas, ces levures font partie de notre flore commensale, elles ne deviennent pathogènes que lorsque leur nombre atteint un certain seuil, du fait de conditions favorables à leur prolifération. Il en est de même pour le reste, c’est ce qui fait qu’une grippe ou une bronchite ne sera l’affaire que d’une semaine pour certains, alors que d’autres, dont le terrain est favorable, en mourront. La médecine s’est éloignée de la clinique, la vraie, celle de l’écoute et au chevet du patient. Elle a aussi perdu de vue l’essentiel: le terrain. Il détermine pourtant tout, et notamment le pouvoir pathogène des différents germes que nous rencontrons et qui circulent en nous, mais aussi la toxicité des métaux lourds. Un terrain altéré avec un foie surchargé de toxines, une perméabilité intestinale, ne saura plus gérer l’élimination des métaux lourds, qui seront en plus réabsorbés. Ces derniers semblent jouer également un rôle important dans le développement et le siège des atteintes de certaines infections comme le Lyme ou la candidose.
      Nous souffrons ici de nombreux symptômes, dont les causes et origines sont multiples et entremêlées. Je crois que pour en venir au moins partiellement à bout, il faut démonter ce qui nous a mené à cette maladie multisystemique et plurifactorielle qui est lyme. Rétablir le terrain en retrouvant l’alimentation la plus proche de notre nature, celle qui optimise nos défense, renouer avec la nature et notre nature, en pratiquant une activité physique de plein air, sans oublier de communiquer avec les autres, de ne pas s’isoler. Je crois que tout ça est à la base d’un retour progressif à la santé.
      Ps: désolée pour les longueurs et les fautes, je rame au niveau neuro en ce moment

      J'aime

      1. Bonjour Golin,

        J’ai été ravi de te lire. Merci pour le retour de ton expérience.

        Entièrement d’accord avec ton analyse qui est parfaite. Ayant beaucoup plongé dans la nutrition à côté de mon côté travail professionnel dans le domaine de la santé et par la force des choses à cause de mon état de santé préoccupant, j’ai épluché à peu-près tout ce qui existe comme différents régimes existants.

        En principe tu ne devrais pas avoir de manques avec un régime cétogène mais chacun réagit autrement, est différent, surtout si on ne commence pas jeune à faire ce genre alimentaire. A un certain âge il est certain que le régime CETOGENE est TRES difficile d’application.

        Finalement j’ai moi-même adopté le « Paléo » entre-temps qui me semble le plus censé sachant qu’il existe plusieurs sortes de « Paléo », entres autres ceux avec céréales avec ou sans gluten et d’autres sans céréales. Ayant également du poids à perdre j’ai opté finalement pour le « sans céréales » en me permettant de temps en temps une exception. En gros j’ai opté pour du « sans produits laitiers et sans hydrates de carbone » (céréales, pommes de terre..) Etant même assez stricte il m’est très difficile de perdre du poids.

        Le résultat obtenu est satisfaisant. C’est surtout au niveau du transit intestinal qu’il y a une nette amélioration. Concernant les douleurs, ai bout de 15 j de cette pratique je ne ressens pas une amélioration spectaculaire pour l’instant. Je pense qu’étant bien intoxiqué il faut du temps pour se débarrasser des diverses toxines qui nous encombres.

        Concernant le Lyme et ses co-infectants. Comme aucune analyse au monde n’est fiable (j’ai travaillé dans ce domaine) il est très difficile de se faire une véritable idée des dégâts de l’hypothétique Borrélia. Je pense que les co-infectants peuvent être plus virulents que la Borrelia elle-même. De toute façon à mon âge je nage dans des eaux troubles. 30-40 vaccins forcés dans ma vie (enfance, guerre d’Algérie, domaine médical) m’on détruit le sytème immunitaire. Une maladie de Ménière constatée (ou vertiges dues à la chronicité Lyme ?) avec quelques troubles neurologiques n’arrange pas les choses et avec de l’arthrose on se trouve devant un tel mélange de pathologies plurielles qu’il est difficile de savoir quel est l’élément qui me procure une telle fatigue, des douleurs musculaires, articulaires, troubles du sommeil, vertiges …………..!! D’ailleurs tous les malades de Lyme, même jeunes et si on ne se trouve pas devant un Lyme direct ayant eu lieu récemment mais devant une ancienne chronicité, ont souvent des pathologies multiples ou il est très difficile de faire le tri.

        Portes-toi du mieux possible et meilleurs voeux pour 2019.

        A mon âge on est sur l’autre versant de la montagne et la pente descendante devient de plus en plus glissante !! On va essayer de tenir le plus longtemps possible avec le moins de problèmes possibles ce qui n’est pas évident.

        Cordiales amitiés.

        Richard.

        J'aime

  3. J’ai l’impression que le régime est paléo est ce qu’il y a de mieux pour être en excellente santé. Content d’apprendre que vous allez mieux, merci de promouvoir ce mode de vie 😀

    J'aime

  4. Bonjour à tous, de mon côté j’ai tenté un jeûne buchinger début septembre dans un centre jeûne et rando pendant une semaine,qui m’a extraordinairement améliorée. Je suis partie en ayant des difficultés à marcher et à descendre les escaliers, j’en suis revenue capable de marcher quelques km, certes à une allure de tortue, mais capable de nouveau. Je peux de nouveau monter et descendre les escaliers, je n’ai plus de vomissements, plus de diarrhées. Bref, je retrouve des forces, mes douleurs ont beaucoup diminuées également. Depuis, je suis un régime sans sucres, sans lait, sans gluten, avec jeûne intermittent une fois par semaine, ce qui a réduit considérablement les inflammations articulaires et meningees.
    Je te remercie énormément et sincèrement Aude, pour ce livret et tout le travail qu’il représente, il nous permet de varier un peu les menus. Mes enfants apprécient les recettes sucrées, j’en profiterai plus tard,et ils sont grâce à ce régime beaucoup plus calmes et leurs capacités de concentration sont plus grandes. Un grand merci Aude pour l’espoir et l’optimisme que tu nous insuffles. Ce que tu fais est énorme pour nous et ton parcours nous guide vers un mieux être. MERCI, que la vie t’offre le meilleur car tu le mérite. Bonne route à toi, j’espère pouvoir un jour aussi reprendre la course à pieds, le trail et retrouver le sentiment de liberté que ce sport m’apportait.

    J'aime

    1. Merci pour ton témoignage. Je suis ravie que tu te portes mieux. C’est le principal. Il y a des recettes sucrées mais sans sucre vers la fin pour tes enfants si tu veux.
      Encore merci pour tes gentils mots !
      Belle journée
      Lymicalement

      J'aime

  5. merci pour tes précieux conseils pour ma part j’ai commencé le jeûne intermittent et je ne travaille plus qu’à mi-temps avec le sport ça va déjà mieux, par contre j’ai banni toutes les sortes de sucres j’avais trop mal même les sucres lents, donc on peut dire que d’une certaine façon, je fais aussi un certain régime paléo

    tout à fait d’accord avec toi , on se sent beaucoup mieux et sans médocs !

    à bientôt

    porte toi bien et félicitations pour ton nouveau job !!! c’est important d’avoir une vie

    J'aime

  6. Bonjour Aude,
    Je viens de consulter votre livre de recettes et je tenais à vous remercier d’avoir pris le temps de le réaliser et surtout de le partager.
    Elles ont l’air faciles à réaliser et appétissantes au vu des illustrations. Beau travail ! Bravo
    Je vous souhaite plein de bonnes choses pour la suite et au plaisir d’avoir prochainement de vos nouvelles.

    J'aime

  7. Merci Aude de votre formidable générosité.
    Le bien que vous faites ne peut qu’avoir un retentissement positif sur votre bien-être.
    Je vous souhaite une vie heureuse, très heureuse. :))

    J'aime

  8. Bonjour Aude,
    Merci pour tes nouvelles. Si je comprends bien, tu manges des laitages et du sucré?
    Pour ma part, je mange sans gluten depuis 2 ans, laitage: uniquement à base de lait cru fermenté (réintroduit depuis un an, et un minimum de sucre. Je n’ai pas vu grand changement à vrai dire, mais je maintiens ce style de vie qui je pense est une bonne base lorsqu’on est malade.
    Bises!

    J'aime

    1. Bonjour Julie. Non pas de sucres ni laitages… Je note justement ne plus en consommer. Mis a part occasionnellement lait de brebis ou de chèvre. Et aucun sucre raffiné !
      Lymicalement

      J'aime

  9. Bonjour Aude,

    je viens vers vous pour vous demander si dans vos contacts, il y a des personnes qui ont des difficultés respiratoires ou une chlamydia pneumonia, (diagnostiquée à la BCA en 2015) ou si vous savez comment se débarasser de cette insuffisance respiratoire.

    En effet lymée depuis 2010 je m’en suis sortie grâce aux champignons chinois et aux teintures mères mais j’ai toujours du mal à respirer .

    Amicalement,

    Maryline.

    Envoyé à partir d’Outlook

    ________________________________

    J'aime

    1. Bonjour.
      Non je n’ai aucune solution a vous apporter.
      Je tiens a rappeler que je ne suis pas médecin et que je ne vous parle que de mes expériences ou analyses, mais qu’en aucun cas je suis en mesure de vous donner des traitements ou des médicaments a prendre. Pour cela il vous faut vous rapprocher d’un médecin compétent.
      Lymicalement

      J'aime

  10. Ah bonne nouvelle, je suis ravie pour toi et encore merci de nous faire partager tout ça…. j’ai souvenir que tu avais mis un tableau avec les aliments « interdits » que je ne trouve plus… tu me mettrais sur la piste? je suis bien tentée par qq recettes et notamment celle du pain…merci

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :