Aide à l’interprétation du Western Blot

prelevement-bic-eprouvetteNombreux sont ceux qui éprouvent des difficultés à comprendre leur Western Blot, je me permets de vous donner quelques explications.

Ces tests recherchent la présence des anticorps à la bactérie et non la présence de la bactérie elle-même. C’est pourquoi ces tests ne sont pas à 100% fiables.
Tous les anticorps de toutes les espèces de bactéries ne sont pas testées (15 souches de Borrélias en Oct 2015) et certains labos appliquent un seuil de 5% par an.
« Plus la pathologie est avancée et grave et moins il y a d’anticorps puisque Lyme engendre une immunodépression un peu comme le HIV « V. SCHALLER, Biologiste.

Il ne faut pas uniquement se fier à ce tests, les examens cliniques doivent prévaloir.
Un rappel :
Bandes en IGG ; maladie ancienne (cicatrice), ou CHRONIQUE
Bandes en IGM ; maladie récente ou évolutive, présence des IGM, particulièrement les OspC, montre une maladie persistante et évolutive
P 100 montre un lyme chronique
Les OsPC , protéines de surface de la bactérie , lyme non contestable
Borrelia burgdorferi :
– souches borrelia sensus stricto (atteintes articulaires )
– souches garinii ( neurologique )
– souche spielmanii ( articulaire )
– souche afzelii ( atteinte dermatologique peau et muqueuses )
la vlsE qui montre aussi une infection ancienne signe de pathogénicité.
Voici qui peut déjà vous éclairer un peu, donc ce n’est pas parce que le labo marque que vous n’avez pas lyme, qu’en cas de plusieurs bandes en dessous de leur seuil de positivité que vous n’êtes pas atteint de la maladie, seul un médecin pourra vous éclairer à ce sujet, faut il qu’il soit sensible à la maladie.

http://aqml.ca/wp-content/uploads/2014/08/Igenex-Interpr%C3%A9tation.pdf

http://www.labocohen.fr/western-blot.php

Publicités