Comment attrape-t-on la maladie de Lyme

A eux seuls les tiques ne sont pas les seuls responsables de la maladie de Lyme et de ses co-infections. Les araignées (ce qui fut probablement le cas pour moi), les puces, les moustiques, etc… sont eux aussi vecteurs de la maladie. Mais pas uniquement…

– Au jour d’aujourd’hui, je ne pas pense pas m’avancer en disant que oui la maladie est transmis à 95% de la mère à l’enfant in-utéro.
– Que oui la maladie est transmissible par voie sexuelle, mon conjoint en a malheureusement fait les frais.
– Que oui, si nous donnons notre sang nous faisons aussi un cadeau empoisonné, rempli de Borrelias et autres bactéries.

Tout d’abord on peut très bien se faire morde par une tique ou autre, sans que celle si soit porteuse de la maladie. L’on considère qu’environ 30% sont porteurs de la Borrelia.

Il y a aussi moins de risque d’être contaminé par la tique si celle si est retirée dans les premières heures qui suivent la piqûre. Pour cela ne jamais utiliser d’éther, ou autre huiles, et ne pas la retirer à la main, mais un tire tique. Ceci afin de ne pas appuyer sur la tique et la faire régurgiter ses bactéries qu’elle a en elle.

Selon des études, la maladie de Lyme survient chez 1,1 à 3,4 % (mais ces chiffres sont probablement bien supérieurs) des personnes à la suite d’une piqûre de tique. Dans l’évolution de la maladie on peut distinguer plusieurs phases, qui ne sont pas nécessairement toujours rencontrés.

De plus, on sait aujourd’hui qu’une tique peut transmettre environ 40 agents pathogènes différents (connues à ce jour). Les scientifiques, comme Muriel Vayssier-Taussat (INRA) affirment connaître seulement 20% des virus, 50% des bactéries et des parasites transmis.

Phase primaire :

2007 James Gathany This 2007 photograph depicts the pathognomonic erythematous rash in the pattern of a “bull’s-eye”, which manifested at the site of a tick bite on this Maryland woman’s posterior right upper arm, who’d subsequently contracted Lyme disease.Lyme disease patients who are diagnosed early, and receive proper antibiotic treatment, usually recover rapidly and completely. A key component of early diagnosis is recognition of the characteristic Lyme disease rash called erythema migrans. This rash often manifests itself in a “bull's-eye” appearance, and is observed in about 80% of Lyme disease patients. Lyme disease is caused by the bacterium Borrelia burgdorferi, and is transmitted to humans by the bite of infected blacklegged ticks. Typical symptoms include fever, headache, fatigue, and as illustrated here, the characteristic skin rash called erythema migrans. If left untreated, infection can spread to joints, the heart, and the nervous system. Note that there are a number of PHIL images related to this disease and its vectors.La phase primaire est caractérisée par une lésion cutanée : l’érythème migrant. Cette lésion survient ente 3 et 30 jours après la piqûre de tique. Il s’agit d’une papule érythémateuse (rouge) centrée par le point de piqûre, s’étendant progressivement de façon centrifuge. La lésion est ovale (pouvant mesurer jusqu’à 50 cm), la bordure est plus érythémateuse (rouge) que son centre qui retrouve progressivement un aspect cutané normal. Elle est habituellement non prurigineuse (absence de grattage) et siège préférentiellement aux membres inférieurs (parfois aux membres supérieurs, voire au visage chez l’enfant).

Des manifestations générales (maux de tête, douleurs articulaires, légère ascension de la température corporelle, fatigue) et des ganglions proches de la lésion cutanée peuvent être associés traduisant la dissémination de la bactérie dans l’organisme.

En l’absence de traitement, l’érythème migrant évolue pendant quelques semaines, mois (extension progressive), pour ensuite disparaitre.

L’absence d’érythème migrant ne veut pas dire que vous n’avez pas la maladie de Lyme, celui-ci serait observé que dans 50% des cas.

Phase secondaire :

La phase secondaire survient plusieurs semaines mois ou années après la morsure.

Cette phase se caractérise par :

  • Des manifestations cutanées : il s’agit de lésions semblables à celles observées lors de la phase primaire de la maladie
  • Des manifestations articulaires : douleurs articulaires fréquentes. Les arthrites ( inflammation des articulations) sont moins fréquentes et touchent les grosses articulations (genou, coude, épaule)
  • Des manifestations cardiaques : syncopes ( perte de connaissance), palpitations (sensation de battement cardiaque dans la poitrine), douleurs thoraciques et surtout troubles de la conduction auriculo-ventriculaire (le « courant électrique » circulant normalement des oreillettes aux ventricules est interrompu de façon sporadique pouvant entraîner de graves problèmes cardiaques). Ces manifestations cardiaques évoluent le plus souvent vers la guérison sans séquelle
  • Des manifestations neurologiques : la radiculite hyper algique (inflammation très douloureuse des racines des nerfs innervant le territoire de la piqûre de tique). Le nerf facial est fréquemment touché. Une méningite peut également s’observer.

(Cette liste n’est pas exhaustive, chaque personne peut avoir des symptômes différents…)

Phase tertiaire ou chronique :

Plusieurs mois, voire plusieurs années après l’infection initiale, certains patients passent à un troisième stade de la maladie, à ce stade les symptômes s’aggravent et deviennent persistants malgré les traitements médicamenteux.

Parmi les symptômes tardifs les plus fréquemment observés chez les personnes souffrant de maladie de Lyme, on trouve :

  • un syndrome de fatigue chronique (SFC),
  • la fibromyalgie (fatigue, douleurs musculaires, problèmes de sommeil, troubles digestifs…),
  • des maux de tête permanents et le sentiment d’avoir le «cerveau dans le brouillard»,
  • des troubles visuels,
  • des picotements dans les yeux,
  • des troubles du sommeil,
  • des douleurs migrantes,
  • des acouphènes,
  • des crampes et des sueurs nocturnes,
  • des troubles cardiaques et respiratoires,
  • un paralysie faciale,
  • une dépression chronique,
  • des douleurs articulaires, notamment dans les genoux, le dos, le cou (cervicales)
  • des inflammations ligamentaires,
  • des maux d’estomac et d’intestins,
  • les troubles métaboliques du foie,
  • des alternances diarrhée-constipation,
  • la sensation de « jambes qui s’effondrent » au cours de la marche,
  • des inflammations ganglionnaires qui apparaissent sans raison ici et là,
  • des difficultés d’élocution,
  • des difficultés de concentration,
  • des sautes d’humeur chroniques,
  • une hypersensibilité à tout contact sur la peau, etc…

Cette liste est non exhaustive, l’on considère que 300 symptômes pourrait être attribués à la maladie de Lyme.

Publicités

4 réflexions au sujet de « Comment attrape-t-on la maladie de Lyme »

  1. …Bonjour, d’ailleurs bizarre que tous les médecins ne soient pas formés pour connaitre cette maladie. C’est effrayant ça..!! Il suffit de prescrire une prise de sang pour la maladie, interpréter le résultat sinon se faire aider et prescrire les médicaments nécessaires…!!!

    J'aime

    1. Bonjour.
      Non ce n’est pas si Simple Que cela. Les Tests ne sont pas fiables… et Les traitements proposés pour les personnes chroniques ne sont absolument pas suffisant…

      J'aime

  2. Bonjour,
    Je suis atteinte par cette saleté depuis mon adolescence. j’ai 42 ans actuellement et je n’ai jamais été traitée. Une piqûre de tique, un anneau rouge bien visible… mais personne n’a tiltée, ni la voisine infirmière dans le jardin de laquelle, j’ai été piquée, ni le médecin généraliste de la ville de Déols ou j’habitais qui m’a charcuté le bras à vif pour extraire la tête sans y parvenir, ni le service des urgences de l’hôpital de Châteauroux qui eux, y sont parvenus. Ensuite, hépatite virale, lésion aux foie, douleurs articulaires aux genoux (dues selon un autre généraliste soit à un excès de poids, soit à un problème de croissance osseuse), un kiné m’a prescris des séances de musculation (???)… Maux de tête a répétition, soucis de cervicales, de dos… Personne n’a tilté… ce n’est qu’en l’an 2000 que j’ai croisé la route d’un véto (et oui…) chez qui j’ai vu une affiche sur Lyme: ça concerne votre chien mais VOUS aussi. Je lui ai posé des questions, j’ai pris un rdv avec mon généraliste (Villedieu dans l’Indre) en lui exposant tous les soucis que j’avais listé… tous les symptômes ci-dessus, à part un ou deux. Il a commencé par se moquer… et a fini par accepter le test. Le 1er incertain… 2e… le verdict était tombé officiellement.
    Qu’a-t-il fait ? RIEN. Aucun anti-douleur, aucun anti-inflammatoire… Absolument rien.
    J’ai donc continuer à faire de l’auto-médication, à me gorger d’ibuprofène, etc etc.
    Jusqu’au jour, ou, vivant à l’étranger, un médecin allemand m’a parler du tic-tox2… je me suis renseignée, je l’ai pris 6 mois consécutifs. Large amélioration, esprit plus net, moins de douleur… J’ai espacé, puis arrêté ensuite. Là, les douleurs reviennent, l’esprit se trouble à nouveau, moi qui avait une mémoire capable de capter 20 pages de texte mot à mot, j’arrive à peine à lire une page d’un livre sans m’arrêter et sans être obligée de la relire 2 ou 3 fois… et en en oubliant 80%… Ce foutu généraliste s’en moque, il veut me prescrire des anti-dépresseurs. La seule fois ou j’ai accepté, j’ai cru mourir. Non, je ne suis pas folle. Je sais ce que j’ai.
    Mais là, je ne sais plus quoi faire, et pour ne rien vous cacher, il est clair que je n’ai certainement pas les mêmes moyens que vous pour me faire traiter en Allemagne… malheureusement.

    J'aime

    1. Bonjour.

      Comme vous l’expliquez si bien on peut en effet rester des années dans l’ignorance médicale… Dans une spirale infernale sans solution à nos maux. Biensur que la solution allemande n’est pas accessible à tous, et j’en suis navrée… Avez vous essaye de contacter l’association France Lyme, en leur envoyant un mail pour qu’ils vous envoient la liste des médecins qui connaissent la maladie et qui peuvent trouver une solution pour vous soigner. Dans quelle région vous trouvez vous ?
      Cdlt
      Aude

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s